Lundi 31 Juillet - Récits de voyage

-   10H        Vincent GRANOUILLAC "Des causses à l'Écosse et retour en vélo pliant"  

-   11H15     Thomas CARABISTOUILLE     "4 km à l'heure"

-   14H         Siméon et Alexandre DE BARRAL     "On the Green Road"

-   15H30     Matthieu GAUVAIN et Sara BERNET    "A vélo vers l'Orient"

-   17H         Yannick BERNARD     "La roulotte qui gigote"




10H  Vincent GRANOUILLAC ​"Des causses à l'Écosse et retour en vélo pliant"


" La vie, c'est comme un vélo. Il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre"

J'aime beaucoup cette citation d'Albert Einstein et dans mon déséquilibre d'homme libre qui cogite sans cesse, j'ai décidé de pédaler pour ne pas trop le faire dans ma tête. Ainsi depuis plus de 5 ans, pour cette raison et aussi par souci d'économie, d'écologie et de maintien en forme, je me déplace le plus souvent sur ma bicyclette Anglaise pliante Brompton, pour vaquer à mes diverses occupations quotidiennes dans ma région d'adoption la France méridionale.
Pourquoi un vélo pliant ? D'aucun diront que c'est plus fatiguant avec les petites roues. Certes, mais j'ai fini par m'y habituer. La raison principale est que je suis un petit malin, parfois paresseux, et lorsque je flanche ou qu'il fait mauvais temps, cette « dame de fer », oh ! bien plus clémente que Miss Maggie, me permet de la plier en quatre et de la prendre par la main pour un tour en transport en commun ou en auto-stop. Venons en à l'origine de ce voyage en zigzag de deux mois en Grande-Bretagne et d'un mois en France avec ma bicyclette. Eh bien, au début de toute cette histoire, qui débute au cours de l'été 2015, il y a une belle Anglaise rencontrée autour de chez moi et venue m'aider pour jardiner, puis disparue aussi vite qu'apparue, seulement quinze jours après. Obsessionnel, je décidais un an plus tard d'aller lui rendre visite avec ma bicyclette. Le temps ayant fait son œuvre, la belle ne fut plus le seul motif du voyage. À l'amour, s'ajouta l'envie de découvrir la terre de mes idoles de jeunesse, les Pink Floyd, celle de rencontrer les Britanniques et bien d'autres raisons. Je pensais aussi dans mon fort intérieur que ma bicyclette entièrement fabriquée à la main à Londres avait peut-être le mal du pays et qu'il serait bon de lui faire faire un tour par chez elle… Elle m’en fut reconnaissante puisqu’elle ne me procura aucun souci mécanique.

Au final, je ne revis pas la belle Anglaise mais vécu de merveilleuses expériences avec les Anglais, les Gallois, les Écossais, puis, au retour, avec leurs cousins Normands et Bretons. Au total, environ 3800 km à bicycle et le double en stop, bus, train et bateau pour relier les deux anciens frères ennemis (France et Grande-Bretagne) montrant ainsi que l'amitié est bien plus fort que l'amour.

Son site internet  Son autre site internet ​

[Diaporama 60 minutes]

11h15 Thomas carabistouille - 4km a l'heure

Un conteur, un bouvier, deux vaches normandes et une roulotte...un film touchant sur une aventure humaine et singulière autour de la traction animale

[Film 52 minutes]

14H    Siméon et Alexandre DE BARRAL     "On the Green Road"

Le projet « On The Green Road » a été imaginé par deux jeunes cousins tout juste diplômés, Siméon et Alexandre de Barral, partis quatorze mois voyager autour du monde à vélo. Ils ont parcouru 18.000 km à travers 26 pays d’Europe de l’Est, du Moyen-Orient, d’Asie et d’Amérique du Sud avec un objectif en tête : comprendre et partager une autre vision de l’écologie.  

De leurs rencontres aux quatre coins du monde est né un film documentaire portant sur les consciences écologiques dans les pays dits en développement. À travers l’exemple de personnes qui font beaucoup, avec très peu de ressources, ils veulent montrer que cette transition est possible, et déjà en marche.

[Diaporama 60 minutes]

Son site internet

15H30     Sara Bernet et Mathieu Gauvain     "A vélo vers l'Orient"

A vélo vers l'Orient, c'était d'abord un vieux rêve. Un rêve de prendre la route sans savoir où aller, sans date de retour, ni projet précis. Juste une envie de découvrir le monde, sa géographie, sa nature et ses cultures. C'était un rêve qui est devenu réalité par la simple conviction qu'en prenant le temps, on n'avait pas forcément besoin de tellement d'argent. Partis sans projet bien préconçu, le voyage s'est dessiné au fil des kilomètres, au gré des rencontres, des climats, et des visas. Et nous a mené pendant vingt mois à travers l'Europe du Sud, l'Asie centrale puis orientale. De là-bas l'Australie nous paraissait qu'à un pas, et c'est ainsi qu'on s'est retrouvé après vingt mille kilomètres dans les mollets à l'autre bout du monde. 

 
Arrivés en Nouvelle Zélande, une pause s'impose et nos chemins se séparent. Nous vivons tous deux pendant huit mois une expérience plus sédentaire, avant de rentrer en France, l'un à vélo, l'autre en stop, mais tous les deux par l'Amérique du Nord, nous permettant ainsi d'achever ce rêve d'enfant, qui était de partir de chez soi d'un côté et d'en rentrer par l'autre, vérifiant ainsi par nous-même que la Terre est bien ronde !


[Diaporama 60 minutes]

Leur site internet

17H      Yannick BERNARD     "La roulotte qui gigote"


Il y a quatre ans, Maude et Yannick ont décidé de tout quitter pour partir à l’aventure avec leurs deux enfants Théo et Arthur (4 ans et 18 mois à l’époque). Une aventure au goût de changement de vie…

D’une vie classique, lui cadre commercial dans le monde industriel, elle, mère au foyer après des études d’architecte d’intérieur, dans un pavillon de banlieue, à une vie en roulotte tractée par deux chevaux de trait… Il y avait plus d’un pas… mais ils les ont faits…

L’aventure de « La roulotte qui gigote » était sur les routes… Un voyage autant intérieur qu’extérieur.

[Diaporama 60 minutes]

Son site internet